Connec'Sion - Professionnels High-Tech Juifs de France
Inscription à la newsletter


Recherche



Galerie Video
Israël
19/01/2009 | 2125 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Israël
13/01/2009 | 2500 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Israël
12/01/2009 | 2353 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire








Partager

Affaire Gilad Shalit : Lettre ouverte au Président Nicolas Sarkozy


Mardi 3 Mai 2011

Une lettre ouverte écrite par des journalistes du JSS NEWS





Monsieur le Président,

Le 27 avril dernier le Président de l’Autorité Palestinienne, M. Mahmoud Abbas, comme vous le savez, a annoncé un accord de réconciliation avec le Hamas, organisation terroriste reconnue comme telle par l’Union Européenne et les Etats Unis.

Quand bien même cet accord de réconciliation peut être considéré comme une affaire interne aux palestiniens, il est une question dont la France ne peux rester silencieuse suite à cet accord de réconciliation, c’est celle du sort de notre otage français, Guilad Shalit, retenu en captivité depuis bientôt prés de cinq ans par le Hamas.

Le lendemain de l’annonce de cet accord, le Président de l’Autorité Palestinienne, M. Abbas, a reçu une délégation du mouvement pacifiste israélien de gauche, Israël Yosemet, qui lui demandait si suite à cet accord, l’Autorité palestinienne et le Hamas étaient prêts à faire un geste de bonne volonté en libérant Guilad Shalit, voici ce qu’a déclaré M. Abbas :

« Nous savons que sa famille souffre, mais de l’autre côté, il y a 8.000 familles palestiniennes qui soufrent également, et il faut résoudre cette question de manière équitable et égalitaire. »

Vous aviez affirmé le 23 juin 2008 lors d’un déplacement en Israël : « Je veux dénoncer de la façon la plus forte la captivité de notre compatriote Guilad Shalit… On ne construira pas la paix ainsi en retenant des otages. »

Vous avez répété à de très nombreuses reprises que Guilad était un otage, un otage français, pas un prisonnier politique.Or M. Abbas, considère clairement notre otage français comme une monnaie d’échange.

L’édification d’un Etat démocratique et pacifique est incompatible avec la prise d’otage.

Le 25 juin prochain marquera la cinquième année de captivité de Guilad, cinq ans de perdu pour un jeune homme qui aura à peine 25 ans le 28 août prochain.C’est insupportable, il faut en finir.

Il serait temps de rappeler au Président de l’Autorité Palestinienne et au peuple palestinien, que si ce dernier à des droits légitimes reconnus par la communauté internationale, il a aussi des devoirs notamment de respecter les principes du droit international humanitaire, en particulier l’article 3 commun aux quatre Conventions de Genève de 1949, qui s’inspire du droit international coutumier et interdit la prise d’otage, de civil ou de membres de forces armées, le meurtre et autres traitements cruels et actes de torture.

Monsieur le Président, si l’Autorité Palestinienne et le Hamas ne font aucun effort pour libérer Guilad, peut être faudra t’il que la France envisage très sérieusement d’adresser un avertissement très ferme.En ce sens, notre pays étant un des principaux bailleurs de fonds à l’aide financière aux palestiniens, mais aussi un soutien diplomatique de poids à la cause palestinienne.

S’il est vrai que vous avez très souvent œuvré personnellement à la cause de Guilad, il n’en est pas de même, hélas, d’une très grande partie de l’opinion publique française.La faute en partie à nos médias qui considèrent, pour des raisons très sombres que Guilad n’est pas français et ce en contradiction flagrante avec la liste officielle des otages français dans le monde publiée par vos services et par le Ministère des Affaires Etrangères.

Je souhaiterai attirer votre attention sur le cas très précis de France Télévisions qui depuis le début de la campagne de mobilisation pour nos deux journalistes otages en Afghanistan, exclu Guilad Shalit du nombre des otages français dans le monde.

Deux valeurs fondamentales de la devise de notre nation sont bafouées par France Télévision et de nombreux autres médias français.

Où sont l’égalité et la fraternité pour Guilad, n’est-il pas plus français que ne l’était Ingrid Bétancourt ?

Nous citoyens français, juifs de France, sommes de tout cœur avec les familles, les amis, de tous les autres otages français dans le monde sans exception. Nous ne serons pas libres dans nos têtes, tant que tous nos otages français ne retrouveront leur liberté.

Je vous demande donc, Monsieur le Président, de bien vouloir faire en sorte que France Télévisions répare cette terrible injustice et mette un terme à toute discrimination entre nos otages français dans le monde.

Vous avez ici l’occasion de montrer la détermination de la France, à œuvrer par tous les moyens possibles à aider à la libération de Guilad, et à soutenir sa famille.

La communauté juive de France ainsi que nombre de ressortissants français en Israël attendent ce geste si important de votre part en faveur de Guilad Shalit.

En espérant que vous prendrez les décisions qui s’imposent en faveur de Guilad Shalit, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma haute considération.

Yohann TAIEB & Jonathan CURIEL – JSSNews


Source : JSS du 3 mai 2011
http://youtu.be/wFh-rX_Sfhs







1.Posté par DRAY le 10/05/2011 13:09
Quel a été le résultat objectif de cette lettre ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

France | Israël | Reste du Monde | Info / Intox




KIKAR HABUSINESS

Derniers connectés
Jerusalem Immobilier JERUSALEM IMMOBILIER
Deborah HOSATTE
IDEAL Immobilier JÉRUSALEM
Ronny RUBIN
YAELLE AMSELLEM
Catherine ADIDA
David LEVENS
Jean-Luc MORDOH
Sografik SOGRAFIK
Yohan COHEN