Connec'Sion - Professionnels High-Tech Juifs de France
Inscription à la newsletter







Partager

Choses vues à l’école Normale supérieure de la rue d’Ulm, par Jacques Tarnero


Mercredi 26 Mai 2010

Les faits qui suivent se sont déroulés, mercredi 12 mai à l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm.




Choses vues à l’école Normale supérieure de la rue d’Ulm, par Jacques Tarnero
Un cercle d’étudiants avait organisé en début d’après midi, une rencontre débat sur le thème du sionisme avec la participation de Yves Charles Zarka, professeur de philosophie à la Sorbonne, de monsieur Elhanan Yakira, israélien, professeur de philosophie à l’université hébraïque de Jérusalem et auteur du livre « post sionisme et post shoah » « essai sur la délégitimation d’Israël » et Raphaël Draï, professeur de philosophie du droit à l’Université d’Aix en Provence. Cette rencontre qui accueillait un professeur étranger avait bien évidement l’accord de la présidence de l’école normale supérieure.


Sitôt prononcées, par Yves Charles Zarka, les quelques paroles d’introduction, des cris et des invectives ont fusé de la part d’une vingtaine de personnes sur la soixantaine présentes. « Et le mur ?! », « apartheid ! », « assassins » « fascistes ! », « nazis ! », « criminels de guerre, criminels contre l’humanité ! » Dès l’entrée dans l’école, le trottoir rue d’Ulm était maculé d’inscriptions « Palestine vaincra ». Il est évident que ce groupe n’était pas venu pour débattre mais pour saboter et insulter. Pour des étudiants de Normale sup, il était stupéfiant de constater leur difficulté à articuler une pensée aussi sommaire fut-elle, autrement que par des éructations, des slogans exprimés dans un français minimum. Non, des injures, des insultes et un comportement collectivement hystérique dès que le mot Israël était prononcé.

Comme exemple de l’anti-israélisme pavlovien la séance fut certes cliniquement intéressante, le temps que ces énergumènes quittent la salle Dusane. Après le Hezbollah à la Sorbonne, voilà la proPalestine hystérique à Normale sup. Les organisateurs dirent au professeur israélien qui était leur invité, la honte que leur inspirait cette démonstration fasciste dans un lieu aussi prestigieux. Pauvre Ecole normale supérieure où un débat académique sur l’histoire et les composantes du sionisme ne peut se tenir dès lors que le nom Israël est prononcé. Il faut rappeler que pour le professeur émérite de philosophie de l’école Normale supérieure de la rue d’Ulm, Alain Badiou, le gourou de la nouvelle radicalité post moderne, le mot « juif » en tant que nom, en tant que substantif est d’un usage impropre. On comprend mieux le triomphe qui fut fait dans les mêmes lieux, à Shlomo Sand auteur du très fameux livre « comment le peuple juif fut inventé ». Pauvre Normale Sup, pauvre philosophie, pauvres étudiants.

C’était hier, sous un ciel de mai plutôt gris, au sein du temple de la formation des élites intellectuelles de la France.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

France | Israël | Reste du Monde | Info / Intox




KIKAR HABUSINESS

Derniers connectés
Jerusalem Immobilier JERUSALEM IMMOBILIER
Deborah HOSATTE
IDEAL Immobilier JÉRUSALEM
Ronny RUBIN
YAELLE AMSELLEM
Catherine ADIDA
David LEVENS
Jean-Luc MORDOH
Sografik SOGRAFIK
Yohan COHEN