Connec'Sion - Professionnels High-Tech Juifs de France
Inscription à la newsletter


Recherche



Galerie Video
Partenaires et amis
05/04/2012 | 1778 vues
00000  (0 vote)
Partenaires et amis
25/06/2010 | 2350 vues
00000  (0 vote)
Partenaires et amis
21/06/2010 | 4432 vues
00000  (0 vote)








Partager

Cyril Hanouna et Stéphane Bern parrains de la Tsédaka 2010


Mardi 23 Novembre 2010

Solidaires et responsables

La Tsédaka est une forme ultime de l'accomplissement humain, comme l'indique le verset : « Eloigne-toi du mal et fais le bien, recherche la paix et poursuis-la » (Psaumes XXXIV, 15).

L'éloignement du mal, la téchouva, le repentir n'est pas une fin en soi. Il faut le compléter par l'étude des valeurs morales de la Torah et enfin passer à l'action concrète qu'est la recherche de la paix. Cette notion est essentiellement sociale. Comment être en paix individuellement si l'autre homme est dans le besoin. La responsabilité du juif c'est de permettre à l'autre homme d'accéder à la paix, à sa paix, grâce à la solidarité sociale...
Unis et mobilisés

La Tsédaka 2010 est organisée par le Fonds social juif unifié et l'Appel unifié juif de France en partenariat avec le Consistoire de Paris Ile-de-France, avec le concours du Consistoire Central et de l'ensemble des Consistoires régionaux, et des associations sociales, culturelles et éducatives juives de France.

La Communauté juive est unie pour permettre aux professionnels de l'action sociale et aux bénévoles d'agir avec efficacité, en déployant, dans le respect de nos valeurs, des dispositifs sociaux performants.




Cyril Hanouna et Stéphane Bern parrains de la Tsédaka 2010
Stéphane Bern

« Nous mobiliser pour ceux que la vie n'a pas épargnés »

Stéphane Bern Après Stéphane Freiss, Pascal Elbé, Michel Boujenah et quelques illustres devanciers, je suis heureux et fier de parrainer avec Cyril Hanouna l'Appel national pour la tsédaka en cet automne 2010 où, plus que jamais, les valeurs de partage et de solidarité doivent être mises en exergue.

Heureux parce que cette aventure humaine m'a permis tout à la fois de rencontrer sur le terrain des héros du quotidien, anonymes, qui portent secours et assistance à ceux de leurs frères qui souffrent, vivent dans la solitude ou le dénuement le plus complet.

Fier aussi parce que je peux témoigner à présent du travail admirable des associations et des bénévoles qui chaque année abattent des montagnes pour récolter des dons afin que cette tsédaka réconfortent les plus fragiles de la communauté juive, mais au-delà tous ceux qu'elles aident dans le respect de leur différence et quelles que soient les appartenances religieuses de chacun.

C'est avec humilité que j'ai accepté cette mission, surtout pour témoigner et rendre hommage à celles et ceux qui, au quotidien, accomplissent la plus noble des mitsvoths, aider son prochain !

La souffrance, la maladie, la solitude ou le dénuement n'ont ni race ni religion. L'Histoire nous a appris que jamais rien n'est acquis et si nous pouvons témoigner aujourd'hui c'est que les valeurs de solidarité nous ont soudés dans le passé : en ces temps difficiles de repli sur soi, d'individualisme forcené, nous devons ensemble être à la proue de la générosité, donner l'exemple du partage, et nous mobiliser pour ceux que la vie n'a pas épargnés. Ce geste leur rendra leur dignité et nous donnera une autre dimension, que mon grand-père qualifiait de «Mensch», un être humain digne de ce nom.
Cyril Hanouna

« Ah, on se sent tout petit ! »

Cyril Hanouna C'est la première phrase qui m'est venue à l'esprit lors de cette magnifique journée en votre compagnie. Alors, on se sent « tout petit » pourquoi ?

Parce qu'on se dit qu'on est bien inutile par rapport à ces gens qui vouent leur vie à faire que celle des autres soit meilleure. On se sent tout petit parce qu'on se sent seul par rapport à la solidarité qui émane de ses associations, face aux sourires, de ces gens qui sont devenus si importants pour moi.

Tout petit parce que ces gens sont heureux d'aider les autres, et que leurs problèmes sont bien plus importants que les miens et que offrir un repas, un lit, un emploi à quelqu'un qui en a besoin est leur but quotidien. Ils ne vivent pas pour eux, mais pour les autres.

Mais ce qui me rassure c'est qu'en arrivant, je me sentais tout petit et qu'en repartant au contact de ces gens, je me suis senti Grand.

Merci.






Dans la même rubrique :

Pitch My Startup Ei # - 14/05/2014

Volontariat Civil - 12/06/2012

1 2 3 4 5 » ... 14

A propos de Connec'Sion | Technologie et économie | Dans le Monde (Juif) | GVAHIM | Partenaires et amis | Arts et loisirs | Juridique | Alyah




KIKAR HABUSINESS

Derniers connectés
Jerusalem Immobilier JERUSALEM IMMOBILIER
Deborah HOSATTE
IDEAL Immobilier JÉRUSALEM
Ronny RUBIN
YAELLE AMSELLEM
Catherine ADIDA
David LEVENS
Jean-Luc MORDOH
Sografik SOGRAFIK
Yohan COHEN