Connec'Sion - Professionnels High-Tech Juifs de France
Inscription à la newsletter







Partager

Histoire du projet MILLENNIUM CITYde l’Université Columbia : un partenariat essential avec les Israéliens ouvre les portes pour des élèves très jeunes


Mercredi 6 Avril 2011

L’éducation pour des enfants âgés de 4 à 6 ans ne faisait pas partie du système d’éducation formel du Ghana jusqu’en 2003. Suivant les recommandations du Comité du President Ghanéen chargé de proposer des réformes du système d’éducation l’importance du développement des enfants dès le plus jeune âge fut mise en avant. Ces recommandations ont préparé l’Initiative Millennium City (MCI), et le partenaire de longue date du Ghana, l’Office israélien de Coopération Internationale MASHAV.




 
Histoire du projet MILLENNIUM CITYde l’Université Columbia : un partenariat essential avec les Israéliens ouvre les portes pour des élèves très jeunes
 
 Kumasi, Ghana : Education préscolaire
 
 
 Résumé
 
L’éducation pour des enfants âgés de 4 à 6 ans ne faisait pas partie du système d’éducation formel du Ghana jusqu’en 2003. Suivant les recommandations du Comité du President Ghanéen chargé de proposer des réformes du système d’éducation l’importance du développement des enfants dès le plus jeune âge fut mise en avant.  Ces recommandations ont préparé l’Initiative Millennium City (MCI), et le partenaire de longue date du Ghana, l’Office israélien de Coopération Internationale MASHAV y contribue en envoyant des spécialistes de l’éducation préscolaire du centre international de formation Golda Meir du Mont Carmel (MCTC) travailler ensemble avec les éducateurs de Kumasi afin de mettre au point un programme préscolaire adapté aux besoins et à la culture du Ghana, y introduisant une méthode de développement plus interactive et plus sous le contrôle des enfants eux-mêmes. Quatre sessions de formation pour 25 éducateurs ont été réalisées sur une période de deux ans et cinq écoles maternelles modèles ont été construites, avec l’aide de la ville de Kumasi, les éducateurs ainsi formés appliquant ce qu’ils ont appris à 1500 enfants de maternelle. L’année prochaine, le nombre d’écoles maternelles sera doublé grâce à la formation de 25 instituteurs et administrateurs additionnels. Plusieurs de ceux qui ont été formés originellement vont aussi former maintenant d’autres formateurs grâce à un cours qu’ils ont suivi cette année pendant 3 semaines en Israël. 
 
ANALYSE DE LA SITUATION
 
Pour évaluer comment aider le Gouvernement du Ghana à atteindre ses objectifs de mise en place d’un système d’écoles maternelles permettant le développement de l’enfant, deux spécialistes du MCTC de Haïfa, Janette Hirschmann et Aviva Ben Hefer, vinrent voir comment les choses se passaient à  Kumasi.
 
En étudiant l’environnement scolaire, l’équipe constata que les classes de maternelle existantes étaient surchargées (plus de 100 élèves), sombres, avec les élèves assis faisant face aux institutrices, sans espace pour pouvoir bouger.  Il n’y avait pas de livres dans les classes et la plupart du temps, les élèves ne faisaient que répéter ce que l’instituteur disait.
 
ACTIONS REALISÉES
 
MCTC définit alors un programme sur 3 ans afin d’intégrer l’enseignement préscolaire dans les classes. Cela se fit en consultation étroite avec le Département de l’Education de la région de Kumasi, et en travaillant activement avec un groupe d’instituteurs locaux, qui vont devenir à court terme les formateurs des autres instituteurs. Le manager du projet MCI, Abenaa Akuamoa-Boateng, joua un rôle considérable en tant que facilitateur et consultant.
 
Le postulat de base pour l’établissement du programme est que les enfants apprennent par le jeu et l’expérience.  Pour que le pilote réussisse, les experts étaient convaincus qu’il ne fallait pas seulement changer les contenus de l’enseignement, mais aussi la configuration des classes. Avec les instituteurs de Kumasi, ils enlevèrent la plupart des tables et chaises, créant des espaces où les enfants peuvent lire, chercher, jouer, avoir des activités créatives avec des cubes de construction. Pour que cela fonctionne, les classes devaient être moins surchargées. Les spécialistes en pédagogie recommandèrent aussi que les enseignants parlent aux enfants dans leur langue, l’Ashanti, plutôt qu’en Anglais, afin de permettre aux enfants de mieux exprimer leur et pour faciliter la pensée abstraite.
 
 Les enseignants de Kumasi furent formidables et très ouverts à cette nouvelle philosophie et au nouvel environnement des classes, dès qu’ils comprirent lors de leur formation, que pour des enfants plus jeunes, le jeu, l’expérience et l’usage de l’imagination sont vitaux pour apprendre et développer les capacités intellectuelles. Chaque session de formation était basée sur ce qui avait été enseigné auparavant et était destinée à répondre aux questions qui se posaient aux enseignants lorsqu’ils mettaient en œuvre ce qu’ils avaient appris.
 
RESULTATS ATTEINTS
 
Durant les 18 mois depuis le début du programme, des étapes importantes ont été franchies. Des classes plus petites permettent d’accorder à chaque enfant de l’espace pour jouer et plus d’attention individuelle et les enseignants passent plus de temps à lire aux enfants et à les encourager à poser des questions, une vraie révolution par rapport à l’environnement précédent. Les enfants dans les nouvelles classes de maternelle apprennent par le jeu, la participation et les jeux de l’imagination, tout cela générant une énergie créative et une stimulation chez les enfants comme chez les enseignants, dont le rôle devient plus formateur et interactif.  
 
Le Directeur du Département de l’Education de la région de Kumasi, Gladys Amansing, qui a été aussi formée à l’approche israélienne, a exprimé sa satisfaction pour le programme et sa gratitude comme celles de ses collègues envers MCTC, le Gouvernement d’Israël et MCI, pour avoir apporté aux éducateurs de Kumasi et aux enfants cette transformation de leur pensée sur l’éducation préscolaire. Le Directeur Général de l’Education Nationale du Ghana, basé à Accra, la capitale, a aussi exprimé son appréciation pour cette intervention israélienne et son désir de voir ce programme généralisé à tout le pays. Tenant compte de cela, les spécialistes israéliens préparent actuellement un manuel de formation destiné aux enseignants des classes de maternelle du Ghana. MCI est fier d’avoir pu faciliter de projet de vie, qui peut donner à tant de petits enfants le coup de pouce qui leur permettra de devenir des apprenants pour toute leur vie.
 
http://mci.ei.columbia.edu/sitefiles/file/Millennium%20City%20Story%20-%20Success%20in%20Early%20Childhood%20Education_VF.pdf
 
Adaptation française Norbert Lipszyc
 

 
 






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

France | Israël | Reste du Monde | Info / Intox




KIKAR HABUSINESS

Derniers connectés
Jerusalem Immobilier JERUSALEM IMMOBILIER
Deborah HOSATTE
IDEAL Immobilier JÉRUSALEM
Ronny RUBIN
YAELLE AMSELLEM
Catherine ADIDA
David LEVENS
Jean-Luc MORDOH
Sografik SOGRAFIK
Yohan COHEN