Connec'Sion - Professionnels High-Tech Juifs de France
Inscription à la newsletter







Partager

Investiture du Grand Rabbin de France, Gilles Bernheim


Dimanche 8 Février 2009

La cérémonie telle que relatée par le Consistoire




Connec'Sion souhaite tous nos voeux de succès au nouveau Grand Rabbin de France.

Nous espérons qu'il nous fera l'honneur d'une soirée avec notre association.


3 février 2009 - 9 chevat 5769


Investiture du Grand Rabbin de France, Gilles Bernheim
Dimanche 1er février 2009
A la Grande Synagogue de la Victoire
C'est une synagogue parfaitement pleine qui a accueilli sous les applaudissements le nouveau Grand Rabbin de France, Gilles Bernheim, suivi par l'ensemble du corps rabbinique français, accompagné par les chœurs de la Grande Synagogue.


Les membres du Conseil du Consistoire central de France avaient eu le plaisir d'accompagner leur Président, Joël Mergui, maître d'œuvre de l'installation officielle du nouveau Grand Rabbin de France.
Parmi les personnalités officielles, Monsieur Christian Frémont, Directeur de cabinet du Président de la République, Madame Michelle Alliot-Marie, Ministre de l'Intérieur et des Cultes, Monsieur Roger Karoutchi, Monsieur Eric Woerth, Madame Fadela Amara et bien d'autres élus (députés, maires ou représentants) avaient tous tenu à participer à cet événement. Le Grand Rabbin d'Israël, Rav Yona Metzger, était venu spécialement pour l'occasion. Tous les cultes étaient également présents, notamment le Cardinal Barbarin et le Recteur Dalil Boubakeur.
La communauté juive n'était évidemment pas en reste car toutes les institutions juives étaient représentées, notamment par Richard Prasquier, Président du Crif, Pierre Besnainou, Président du FSJU ou bien encore David de Rothschild, Président de la FMS.
Les présidents et administrateurs de communautés et d'associations juives, de Paris et de Province étaient si nombreux qu'il a été difficile de trouver une place à chacun.

Ouvrant les prises de parole, Joël Mergui a d'abord rendu hommage aux hommes qui ont façonné le judaïsme français, Grands Rabbins de France et Présidents du Consistoire, et tout particulièrement au Grand Rabbin Sitruk et à Jean Kahn.

Il a affirmé le rôle fédérateur du Consistoire, ouvert sur le monde tout en restant attaché à ses valeurs. Il a rappelé les liens indéfectibles qui unissent le judaïsme français à Israël. Puis a évoqué les différents défis que lui et le Grand Rabbin Gilles Bernheim, tous deux élus le même jour par l'Assemblée Générale du Consistoire central de France, auraient à affronter ensemble : la jeunesse, l'investissement dans la cité, et la défense des intérêts du judaïsme en France (soutien des communautés, exercice du culte, patrimoine, mémoire et lutte contre le négationnisme, l'actualité en rappelant la nécessaire vigilance,…). Il a dit savoir compter sur le Grand Rabbin Bernheim qui partageait depuis longtemps ces préoccupations et en avait acquis une large expérience. Il lui a enfin offert son total soutien, ainsi que celui du Conseil du Consistoire central de France, pour la réussite de sa mission qui commençait.

Le Grand Rabbin Joseph Haïm Sitruk prit ensuite la parole pour évoquer l'amitié qui le liait depuis de très nombreuses années au Grand Rabbin Bernheim, au-delà de toutes les conjonctures. Pour lui : « l'amitié dépassera les titres ».
"Je vous confie la merveilleuse Communauté de France dont les qualités sont l'unité, l'amour d'Israël mais aussi l'attachement aux valeurs de notre Tradition. Vous lui donnerez une nouvelle impulsion et le soutien de M. Joël Mergui est le gage de cette réussite. " Il lui a enfin souhaité une bénédiction dans toutes ses entreprises.

Ce fut enfin au tour du Grand Rabbin de France Gilles Bernheim de clôturer les prises de paroles. Il a rappelé qu'il avait n'accepté cette lourde responsabilité que parce qu'il y avait été contraint par les urgences auxquelles il ne pouvait se soustraire. De nombreux défis l'attendent ainsi que le Président du Consistoire central et leur combat se fera en parfaite complémentarité. Il a ensuite évoqué son parcours, ses formations talmudiques et laïques qui lui permettront, à l'instar de ses illustres prédécesseurs, « d'être portés par un sens égal de leurs responsabilités à l'égard de leurs frères juifs comme à l'égard de la communauté nationale, et vivement engagés dans le dialogue et l'ouverture à autrui, dans le souci aussi bien de trouver un langage commun que d'oeuvrer pour le bien commun. »

Son premier défi est l'assimilation galopante affaiblissant le judaïsme français et par là même la communauté nationale. Le judaïsme a un message universel à transmettre et il faut tout faire pour que la jeunesse assume cette responsabilité en restant juive. L'ouverture et le dialogue sont aussi une nécessité absolue, avec les chrétiens comme avec les musulmans. De même, il faudra témoigner notre solidarité envers les personnes frappées par la crise économique. Gilles Bernheim a évoqué son amour pour Israël, et sa compassion pour toutes les victimes du conflit au Proche-Orient. Il a exprimé le besoin de calmer les esprits, les représentants religieux ne devant apporter qu'un message d'amour et de paix. Il a affirmé faire confiance aux autorités nationales pour combattre l'antisémitisme renaissant. Il a condamné vigoureusement les paroles négationnistes, notamment celles d'un évêque de la Fraternité Saint Pie X, récemment réincorporé dans l'Eglise catholique. Il a terminé en rendant hommage à ses prédécesseurs, Jacob Kaplan, René-Samuel Sirat et Joseph Sitruk, puis à ses maîtres et enfin à ses parents et à sa famille.
Le Grand Rabbin de France fut ensuite installé à son siège officiel par le Président du Consistoire central de France.





Vint la bénédiction pour la communauté juive de France par le Grand Rabbin Gilles Bernheim,
La bénédiction pour l'assemblée par le Grand Rabbin de Paris, David Messas


Puis la bénédiction pour la République française par le Grand Rabbin René-Samuel Sirat
Et la bénédiction pour l'Etat d'Israël par le Grand Rabbin d'Israël, Yona Metzger, qui remit également au Grand Rabbin de France un diplôme honorifique.

Les personnes présentes se souviendront certainement longtemps de cette cérémonie marquée par le sceau de l'amitié et de la dignité.









Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

France | Israël | Reste du Monde | Info / Intox




KIKAR HABUSINESS

Derniers connectés
Jerusalem Immobilier JERUSALEM IMMOBILIER
Deborah HOSATTE
IDEAL Immobilier JÉRUSALEM
Ronny RUBIN
YAELLE AMSELLEM
Catherine ADIDA
David LEVENS
Jean-Luc MORDOH
Sografik SOGRAFIK
Yohan COHEN