Connec'Sion - Professionnels High-Tech Juifs de France
Inscription à la newsletter







Partager

L’église de France inquiète après la levée de l’excommunication des évêques négationnistes


Mardi 27 Janvier 2009

Le Figaro et la Croix consacrent, mardi 27 janvier 2009, leurs articles aux réactions après la « main tendue » de Benoît XVI envers les intégristes négationnistes.




Source CRIF

Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, invité du « Talk » du Figaro, se dit « scandalisé » par les déclarations négationnistes de l’évêque britannique Richard Williamson. « Il faut que nos amis juifs sachent que ce ne sont pas les propos d’un chrétien, que ce sont des propos horribles, scandaleux, contraires à la vérité, profondément blessants, comme tous les propos des négationnistes… J’ai téléphoné à mes amis juifs pour leur dire que ces propos me scandalisent… ». Monseigneur a cependant précisé que cela n’avait « rien à voir avec la levée de l’excommunication, car on ignorait tout de ces propos ».
La Croix, pour sa part, constate une vive inquiétude de la part de la majorité des évêques français qui attendent des précisions de la part du Vatican.
Dans une déclaration, le cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux, membre de la Commission pontificale Ecclesia Dei, explique : « À un moment, la question du texte même du Concile Vatican II comme document magistériel de première importance devra être posée... Les derniers propos, inacceptables, de Richard Williamson, niant le drame de l’extermination des Juifs, en sont un exemple. »
Monseigneur François Garnier, archevêque de Cambrai, reconnaît : « C’est quand le pardon est le plus difficile qu’il est nécessaire. Mais cela suppose l’humilité des deux parties : je ne la vois pas du côté des intégristes, qui depuis 40 ans, n’ont cessé de mépriser les prêtres et la plupart des évêques. Leur orgueil est écrasant pour ceux qui, dans la fidélité au pape, ont mis en œuvre les orientations du Concile. »
Monseigneur Maurice Gardès, archevêque d’Auch et en charge du dialogue judéo-chrétien, ne cache pas son « étonnement » : « Ces déclarations vont à l’encontre de tout le travail entrepris depuis le Concile en direction de nos frères juifs. On ne peut être chrétien en niant l’anéantissement de 6 millions de juifs. Nos amis juifs ne peuvent que se sentir méprisés par la décision de l’Église d’accepter en son sein un évêque qui défend une thèse négationniste. Quelles exigences ont été posées ? Quelles conditions ? Je ne sais pas. Il est étonnant que la décision n’a pas été accompagnée de manière explicite de l’énoncé de conditions. »

Photo (Monseigneur Barbarin) : D.R.

«Des propos négationnistes ne sont pas ceux d'un chrétien» (le Figaro)

Après la main tendue aux intégristes, l’Eglise de France s’interroge (la Croix)







Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

France | Israël | Reste du Monde | Info / Intox




KIKAR HABUSINESS

Derniers connectés
Jerusalem Immobilier JERUSALEM IMMOBILIER
Deborah HOSATTE
IDEAL Immobilier JÉRUSALEM
Ronny RUBIN
YAELLE AMSELLEM
Catherine ADIDA
David LEVENS
Jean-Luc MORDOH
Sografik SOGRAFIK
Yohan COHEN