Connec'Sion - Professionnels High-Tech Juifs de France
Inscription à la newsletter







Partager

Ouverture sous tension du sommet "Durban II" contre le racisme


Dimanche 19 Avril 2009

La Conférence internationale de l'ONU sur le racisme ("Durban II") se tiendra à Genève du lundi 20 avril au vendredi 24 avril. Mais l'incertitude continuait à planer, samedi 18 avril, sur la participation de nombreux pays occidentaux, malgré l'adoption, vendredi, d'un projet de document final consensuel et acceptable.




Source : www.lemonde.fr

La Conférence internationale de l'ONU sur le racisme ("Durban II") se tiendra à Genève du lundi 20 avril au vendredi 24 avril. Mais l'incertitude continuait à planer, samedi 18 avril, sur la participation de nombreux pays occidentaux, malgré l'adoption, vendredi, d'un projet de document final consensuel et acceptable.


Boycottée pour l'instant par Israël, le Canada et l'Italie (les Etats-Unis, tentés par le boycottage, réservaient samedi matin leur réponse) cette réunion doit évaluer les progrès réalisés depuis la première conférence onusienne qui s'était tenue, en 2001, à Durban (Afrique du Sud). Un état des lieux essentiel pour les victimes du racisme. Mais huit ans après, le souvenir des dérapages antisémites qui avaient émaillé "Durban I", continue à parasiter "Durban II". L'Union européenne (UE) devait se prononcer à la toute dernière minute, alors que les appels au retrait émanant d'intellectuels et d'hommes politiques européens se multiplient.
Vendredi, c'est dans une atmosphère surchauffée que les travaux du comité préparatoire ont pris fin. Alors que le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, coutumier des diatribes contre Israël, est attendu, lundi à Genève, l'Iran a tenté un dernier coup de force. Isolé, mais déterminé, Téhéran a exigé que le paragraphe sur l'Holocauste figurant dans le projet de document final - texte qui doit servir de base de travail à l'ouverture de la Conférence - soit fondu dans celui des grands crimes du passé.
POINTS DE DISCORDE
Des rumeurs de retrait de l'Allemagne, des Pays-Bas et de la France se sont alors répandus. Mais, vers 18 h 15, le médiateur russe Youri Boychenko a annoncé un compromis sous la forme d'un texte de 143 paragraphes dans lequel les points de discorde entre pays occidentaux et musulmans ont été gommés. Ce texte conserve un article distinct sur l'Holocauste et ne contient aucune référence négative à Israël.
L'Organisation de la conférence islamique (OCI) a ainsi dû renoncer à mentionner l'"occupation étrangère étroitement associée au racisme" - allusion à peine voilée à Israël -, les Occidentaux arrachant une formulation plus large sur "les occupations étrangères", situations dans lesquelles le racisme peut se développer. Exit également le passage sur le "stéréotype négatif des religions", périphrase par laquelle le Pakistan avait tenté de réintroduire le concept de diffamation des religions, inacceptable pour les Occidentaux puisqu'il concerne la défense des croyances et non des croyants.
Quant aux paragraphes sur la liberté d'expression, ils ont été renforcés. Un diplomate européen a estimé, vendredi, qu'en l'état actuel toutes les "lignes rouges formulées par l'UE avaient été levées". Human Rights Watch (HRW) et la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH) se sont réjouis de cette "nouvelle dynamique", qui ouvre la possibilité de se concentrer enfin sur les problèmes de racisme.
Le texte a été transmis vendredi soir pour accord dans les capitales européennes. Une réunion de coordination était prévue samedi matin entre Européens. Vendredi soir, selon nos informations, le ministre français des affaires étrangères, Bernard Kouchner, a envoyé une lettre à ses homologues, officiellement pour "améliorer le texte". Dans cette missive, M. Kouchner revient à la charge sur la question de la discrimination liée à l'"orientation sexuelle", un point abandonné, il y a un mois, d'un commun accord par les diplomates à Genève.
Le dossier "Durban II" est aussi attentivement suivi par l'Elysée, qui aura le dernier mot. En mars 2008, lors du dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), le premier ministre François Fillon avait assuré que la France se retirerait de "Durban II" si Israël était stigmatisé et la conférence donnait lieu à des amalgames sous prétexte de lutte contre le racisme.
Si ces points ont été désamorcés dans le projet de document final adopté à Genève, c'est désormais le contexte qui risque de faire pencher la balance en faveur du boycottage. Vendredi, le CRIF, comme de nombreuses organisations non gouvernementales (ONG) anti-Durban, a dénoncé le "risque de détournement de la conférence de Genève par Mahmoud Ahmadinejad".
Les risques de dérapages ne sont pas non plus exclus ce week-end, alors que trois contre-sommets sont organisés par des ONG en marge des débats officiels (250 seront présentes). Les pro-Palestiniens se retrouveront dans un hôtel genevois au sein d'une manifestation intitulée "Conférence d'examen d'Israël". Un "forum de la société civile" de tendance altermondialiste est prévu. Et un "Sommet de Genève pour les droits humains, la tolérance et la démocratie" devait réunir, dimanche, une trentaine d'ONG, dont la pro-israélienne UN Watch.

Agathe Duparc
________________________________________
Human Rights Watch met en garde contre l'Iran
L'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) a appelé, jeudi 16 avril, les participants à la conférence de Durban II sur le racisme, à ne pas laisser l'Iran et son président compromettre la réunion. "Les gouvernements devraient s'opposer fermement à ce que la présence de Mahmoud Ahmadinejad soit utilisée (...) pour remettre en cause l'esprit constructif des négociations", a déclaré la directrice de HRW à Genève, Julie de Rivero. Le président iranien, qui devrait être présent à Genève lundi et mardi, est connu pour ses diatribes contre Israël et pour avoir nié la Shoah. Pour HRW, "d'énormes progrès" ont été accomplis "pour produire une déclaration qui unisse le monde contre le fléau du racisme". - (AFP.)

Article paru dans l'édition du 19.04.09






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

France | Israël | Reste du Monde | Info / Intox




KIKAR HABUSINESS

Derniers connectés
Jerusalem Immobilier JERUSALEM IMMOBILIER
Deborah HOSATTE
IDEAL Immobilier JÉRUSALEM
Ronny RUBIN
YAELLE AMSELLEM
Catherine ADIDA
David LEVENS
Jean-Luc MORDOH
Sografik SOGRAFIK
Yohan COHEN