Connec'Sion - Professionnels High-Tech Juifs de France
Inscription à la newsletter







Partager

Pour la première fois au Musée d’Israël : une exposition de documents historiques anciens et modernes


Mardi 18 Novembre 2008




Pour la première fois au Musée d’Israël : une exposition de documents historiques anciens et modernes
L’original de la Déclaration d’Indépendance de l’Etat d’Israël, le journal de bord du regretté astronaute Ilan Ramon et d’autres archives essentielles de l’histoire d’Israël, du 10 octobre 2008 au 7 février 2009
Jérusalem, 5 octobre 2008 – Pour la première fois, le Musée d’Israël présente, avec la collaboration des Archives nationales d’Israël, une centaine de documents originels du peuple juif et de l’Etat d’Israël. Organisée pour marquer le 60ème anniversaire de l’établissement de l’Etat, cette exposition thématique intitulée Des pages bleues et blanches : documentation de l’histoire d’Israël, commémore les événements qui ont jalonné l’histoire du peuple juif et le devenir de l’Etat à travers des documents historiques de premier plan : la fondation des grandes institutions du pays, les sources et préceptes du droit israélien, les personnalités marquantes de l’histoire, aux côtés d’objets et de textes anciens appartenant aux collections du Musée d’Israël qui font singulièrement écho à ceux de l’époque moderne.
Sélectionnés à partir des millions de sources conservées aux Archives nationales, les documents de l’exposition Pages bleues et blanches (du 10 octobre 2008 au 7 février 2009) ont pour objectif d’explorer les thèmes majeurs liés à l’identité nationale et à l’établissement de l’Etat d’Israël. Parmi les points forts de cette exposition, citons l’original de la Déclaration d’Indépendance et de sources connexes ; les traités de paix signés avec l’Egypte et la Jordanie ; la première exposition au public du journal de bord de l’astronaute israélien Ilan Ramon – journal qui a survécu miraculeusement au crash de la navette spatiale Columbia en 2003, et qui a été méticuleusement restauré par le personnel des laboratoires du Musée d’Israël.
« L’exposition Des pages bleues et blanches invite le visiteur à explorer les moments clés des soixante années d’histoire de l’Etat d’Israël qui ont contribué à façonner son identité sociale, culturelle et politique, affirme James S. Snyder, directeur Anne et Jérôme Fisher du Musée. En replaçant ces documents originaux modernes dans le contexte plus vaste de l’histoire de la Terre d’Israël, en les juxtaposant à des objets et des textes conservés par le Musée d’Israël, cette exposition suscite de remarquables résonances entre le passé et le présent. »
Les grands moments historiques
Document fondateur par excellence, la Déclaration d’Indépendance incarne les décisions et les actions décisives des premières années de l’Etat d’Israël. Dans la même catégorie, sont exposés d’autres documents, notamment les ébauches et les versions définitives de lois historiques votées par la Knesset, telles la Loi du Retour (1950), la Loi fondamentale instituant Jérusalem pour capitale d’Israël (1980) ; l’ordre de création de Tsahal, l’armée de défense d’Israël (1948) ; le traité de paix avec l’Egypte (1979) ; la directive portant sur le plan d’immigration des juifs d’Ethiopie en Israël (1991) ; l’accord de non-belligérance avec la Jordanie (1994). Certains documents et objets se réfèrent à des événements historiques de premier plan, entre autres le premier drapeau israélien dressé devant la façade de l’Onu le jour où l’Etat d’Israël fut intégré au sein de cette grande organisation internationale, et le dernier drapeau britannique baissé au port de Haïfa après le départ de Palestine des troupes britanniques ; la lettre adressée à David Ben Gurion par le Premier ministre soviétique Nikolaï Boulganine dénonçant “l’agression israélienne” contre l’Egypte lors de la campagne du Sinaï en 1956 ; ou encore le journal intime d’Adolf Eichmann pendant son procès à Jérusalem en 1961.
Des témoignages émouvants
Une autre catégorie de documents a trait à des moments dramatiques de l’histoire d’Israël, notamment la copie tâchée de sang du “Chant de la paix” trouvée dans la poche du Premier ministre Yitzhak Rabin la nuit de son assassinat ; le journal de bord d’Ilan Ramon, le premier astronaute israélien qui périt dans le crash de la navette spatiale Columbia avec six autres membres de l’équipage en février 2003. Ce journal de bord a miraculeusement survécu et ses fragments furent retrouvés dans un champ du Texas deux mois après l’accident. Après plusieurs années de reconstitution et de restauration laborieuses par le Laboratoire de conservation de documents sur papier du Musée d’Israël, menées sur la requête de la veuve de l’astronaute, Rona Ramon, deux pages de ce journal de bord sont exposées pour la première fois au public. Elles contiennent la description du vécu d’Ilan Ramon dans l’espace, ainsi qu’une copie manuscrite du Kiddouch, la bénédiction juive sur le vin, que l’astronaute entendait transmettre en direct à bord de Columbia.
Des échos du passé
L’exposition présente des articles des collections du Musée commémorant des événements historiques des temps reculés. Les lettres de Lakhish (c. 589 av. J.-C.) décrivant le siège de la ville les mois qui précédèrent sa conquête par Nabuchodonosor, le roi de Babylone, peu avant la destruction de Jérusalem et du Premier Temple. Une lettre datant du IIe siècle de l’ère chrétienne écrite par Shimon Bar Kokhba, le célèbre chef de la Seconde Révolte juive contre les légions romaines de l’empereur Hadrien, requérant des frondes de palmier (loulavim) et des cédrats (etroguim) afin que ses combattants puissent célébrer la fête de Souccot. Ces documents éveillent des résonances saisissantes entre l’histoire ancienne et l’histoire moderne d’Israël et rehaussent la dimension existentielle de Etat d’Israël actuel sur le site de la Terre d’Israël.






Internet : nos favoris | Arts Plastiques | Cinéma et Théatre | Littérature | Musique | Histoire | Gastronomie




KIKAR HABUSINESS

Derniers connectés
Jerusalem Immobilier JERUSALEM IMMOBILIER
Deborah HOSATTE
IDEAL Immobilier JÉRUSALEM
Ronny RUBIN
YAELLE AMSELLEM
Catherine ADIDA
David LEVENS
Jean-Luc MORDOH
Sografik SOGRAFIK
Yohan COHEN