Connec'Sion - Professionnels High-Tech Juifs de France
Inscription à la newsletter







Partager

Robotique, cybernétique : des robots agricoles pointent le bout de leurs pincent !


Jeudi 21 Avril 2011

Le concept d'agriculture raisonnée s'appuie sur le fait qu'elle soit plus précise et vise moins de gâchis dans les produits de traitement et dans les opérations nécessaire à la croissance de la plante durant sont itinéraire technique et notamment durant les récoltes ou les traitements phytosanitaires. La mise en œuvre de robots capables d'assurer une telle démarche est un défi stratégique dans la conservation des ressources agricoles.




Titre original : DES ROBOTS POUR CUEILLIR LES MEILLEURS FRUITS ET LEGUMES. INNOVATIONS EN ISRAËL : CAPTEURS, ALGORITHMES, PINCES, PULVERISATEURS...
Source : israelValley

L’université israélienne de Ben-Gourion vient de recevoir 1,3 millions de dollars de subvention pour développer les “Robots intelligents pour les cultures”. Ces automates sont conçus afin de cueillir les fruits et légumes les plus mûrs des plantations. À l’avenir les poivrons verts, les fruits mis en culture en serre et les raisins pourront être cueillis par les robots. Les chercheurs en robotique de l’Université de Ben-Gourion dans le Néguev ont reçu 1,3 millions de dollars de subventions pour développer les algorithmes intelligents et pour la manipulation des robots. Les automates développeront des capacités pour choisir les meilleurs fruits et légumes.

Ce projet fait partie d’un programme européen “cRops” (Robots intelligents pour les Cultures). Ce programme étendra le savoir-faire et les systèmes de prototypes afin qu’ils puissent cueillir les poivrons verts, les fruits cultivés en serre et les grappes de raisin.

La plateforme du système sera hautement modulable et configurable. Elle se composera d’un robot transporté sur un support avec des manipulateurs et des “outils intelligents” – des capteurs, des algorithmes, des pulvérisateurs et des pinces – pouvant être adaptés sur des tâches et des conditions.

Les plateformes robotiques des “Robots intelligents pour les cultures” seront capables de détecter le fruit, de sentir sa maturité pour ensuite se saisir du fruit et le détacher en douceur. L’automate pourra également mener des opérations de pulvérisation ciblée au cours du processus de croissance du fruit afin d’accélérer le processus.

Le rôle du projet de l’Université de Ben-Gourion devra diriger les programmes de développement des algorithmes de détection et de manipulation.

“Un robot agricole doit être équipé d’une certaine forme d’intelligence capable de fonctionner dans l’environnement déstructuré, dynamique et hostile de l’agriculture”, a expliqué l’enseignante en charge du projet, le professeure Yael Eldan du département de l’ingénierie industrielle et de management.

“Nous développons une plateforme robotique autonome qui pourra juger de façon fiable et précise quel produit est prêt à cueillir et passer ceux qui ne le sont pas”, a-t-elle ajouté.

Le développement d’un tel concept nécessite une approche multidisciplinaire puissante. Ainsi l’équipe de l’université pour ce programme inclut le Docteur Ohad Ben Shahar du département des sciences de l’ordinateur, le Dr. Amir Shapiro du département de l’ingénierie mécanique, le Dr. Sigal Berman du département de l’ingénierie mécanique et du management et le Professeur Helman Stern de ce même département.

L’équipe de recherche du projet est subventionnée par un consortium coordonné par la Wageningen Université et le Centre de Recherche des Pays-Bas. Les autres membres sont, entre autres, l’Université de Leuven and Case New Holland NV en Belgique, l’Université de Ljubljana à Vienne; UMEA Université et l’université suédoise des sciences agricoles de Suède, l’Université de Degli Studi di Milano en Italie.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

High-Tech | Médecine | Sciences | Economie




KIKAR HABUSINESS

Derniers connectés
Jerusalem Immobilier JERUSALEM IMMOBILIER
Deborah HOSATTE
IDEAL Immobilier JÉRUSALEM
Ronny RUBIN
YAELLE AMSELLEM
Catherine ADIDA
David LEVENS
Jean-Luc MORDOH
Sografik SOGRAFIK
Yohan COHEN